2017-03-18

#01 Manchester

Un week end en Angleterre, pourquoi pas ? (Très bien) Accueillie chez des amis de mes parents pour trois petits jours, à 30 minutes de Manchester, découverte d'une ville ecclectique.
-----

Bon, arrivée à l'aéroport, je me sens dépaysée de l'Irlande, mais pas de la France...

IMG HTC


Et sinon, sérieusement... beaucoup de quartiers se ressemblent, mélanges de rues étroites, avenues plus larges, ou carrefours ouverts. Mixité des batiments entre vieux, modernes, neufs. Mélange d'époques et de genres. On retrouve en Manchester du british, roman, américain, européen.


Dans le train puis à la sortie de la gare ferrovière avec Marie-France, première réaction : on dirait du Lyon (grands batiments plutôt récent) et du Toulouse (briques rouges récurrentes).

IMG 8072


Rappel rapide également de Londonderry en Irlande du Nord avec son grand pont surplombant le lac Foyle. Architecture imitant les mouvements de l'eau.

IMG pont


On avance, les lignes électriques de tramway dans un coin en travaux me rappellent vaguement certains coins de Toronto. 
Puis, traversée du quartier chinois, je me revois dans le quartier chinois de Montréal avec l'arche et les écritures. (Le quartier chinois de Toronto est bien plus grand, et la cassure culturelle m'avait parue plus importante.)

77

 

Sans pouvoir nommer les rues et quartiers, en direction de la cathédrale, on ne cesse de dépasser des batiments un coup jeunes, un coup agés, et ce sur des décennies.

IMP 8082

 

Outre les murs, les gens aussi ravivent des souvenirs d'ailleurs. Ici, c'est plutôt une Espagne avec les "statues" de rue qui habitent les grandes allées de Barcelone. Voici un british particulier, atypique, attrayant !

IMG 8090

 

Changements de rues, de quartiers... avant de montrer du vieux, voici le genre de nouvelle architecture que les anglais ont pondu à Manchester. Non, des ponts couverts ne traversent pas tous les bâtiments. Ceci dit, le côté vitré est assez récurrent.

IMG 8096

 

On trouve bien sûr du traditionnel (touche strasbourgeoise ?) ; cesure entre de l'ancien brun et du nouveau lumineux réflectif.

IMG_8099.JPG

 

Si je ne bouge pas et que je pivote sur place, histoire de prouver que la mixité architecturale (et culturelle si je puis imaginer, et me permettre) règne ici...

IMG_8100.JPG

 

On arrive à la cathédrale. Plutôt petite, pour une cathédrale. On en fait presque le tour en cherchant l'entrée. On espère la visiter. Malheureusement, concert en cours. C'aurait pu être pour plus tard, on y retournera finalement pas. (Bon, c'est pas comme si les édifices religieux pouvaient changer du tout au tout de l'un à l'autre. Ca peut, je dis pas ! Enfin...) 

03

 

C'est marrant, à droite de la cathédrale, on trouve des rues plutôt étroites (bien que donnant sur la grande avenue dont vous avez eu deux aperçus plus haut) ; à gauche, on trouve un espace plutôt dégagé après un pont. De grands immeubles, espacés, et donc une vue assez aérée. Ca fait du bien !

 

8106

 

Après m'être laissée entièrement guidée pour rejoindre cette cathédrale et avoir perdu toute once d'orientation, on repart en empruntant d'autres allées. Non, nous n'avons pas traversé ce pont. Retour sur les rues plus ou moins larges de Manchester.

IMG_8113.JPG
British house

 

IMG_8111-2.jpg
Traversée de Halles

 

IMG_8115.JPG
Petite rue


Finalement, on accède à la mairie. Grande, ancienne, belle. Et surprise en sa cour : un festival irlandais ! Une blague ? Oh que non ! A quelques jours de la Saint Patrick, marché irlandais sur le parvis de la mairie. Sans compter les autres festivités de fin de journée (non, nous n'avons pas participé à cet évènement. C'est pas comme si je me bouffais de l'Irlande quotidiennement hein... !)

8126

 

La mairie, impressionnante, donc, a été l'occasion d'une petite halte café. Oui, un espace de restauration est installé dans l'anceinte du lieu. Plutôt classe. Très cosy. Sous d'élégantes croisées d'ogives emblématiques des vieilles architecture (aujourd'hui on en retrouve principalement dans les édifices religieux). Dans une ambiance tamisée (tout le hall, immense couloir de la longueur du batiment) possède cette lumière ambre et sombre. 

8125

 

Prochain arrêt, la biblothèque de Manchester. Installée dans un autre vieux bâtiment aux couleurs brunes, plutôt immense lui aussi, d'autant plus qu'il ne touche directement aucun autre lieu.

IMG_8127.JPG

 

Après une visite rapide d'un étage dédiée à une exposition de livres et autres documents anciens (papyrus, pour un exemple), tous sous verres, nous nous dirigeons vers le dernier étage. L'atmosphère chaleureuse et typique de l'idée que l'on peut se faire des vieilles bibliothèques anglaises. Démuséremment grand, tellement haut sous plafond, on retrouve là encore des croisées d'ogives encore plus impressionnantes, et cette lumière particulière.

28-2

 

Bien sûr, qui parle Angleterre, livres, anciens, en y ajoutant une dose de magie, voit Harry Potter débarquer sur son balai filant comme l'éclair après une balle de quidditch. Euuh, non, pardon. Harry Potter oui, plongé dans ses bouquins pour déceler de nouveaux moyens de combattre celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom.
Gagné. On retrouve tout à fait ici la mise en scène des décors d'Harry Potter. C'est marrant ; et s'imaginer venir ici pour bosser n'est pas déplaisant du tout.

30

 

Chaque nouveauté découverte est comme une coupure dans le temps. La montre ne s'arrête pas de tourner pour autant. En route vers un autre quartier que Marie-France a prévu de me montrer. Et toujours, en chemin, ces curiosités entre passé et présent. 

35

 

Derrière ces vieilles briques rouges abritant il fut un temps la maison mère de je-ne-sais-quoi ayant un lien avec les trains...

37 

 

Oui, un décor froid, pour pas dire glacé, entre enduit blanc et trop lisse sur les murs, escalators pour l'anachronisme spirituel, et ce choix de lumière bleue comme cerise sur le gateau !
Bon, on ressort un peu penaudes, déçues de ce contraste si fort, ayant espérée y trouver les murs d'antan et autres caractéristiques originelles du lieu. 


Un peu plus loin, on croise ce building ; apparemment un hôtel, visible par beau temps (rarement donc !) depuis les hauteurs de Marple Bridge, où j'ai séjourné. Clairement contemporain, non ? Petit décroché, vitré (encore ! A croire qu'ici, pour faire du moderne, faut de la transparence en intérieur et des effets miroirs en extérieur. Bah quoi, ça donne une illusion de grandeur, non ?

39-2

 

Tranquillement mais sûrement, nous voilà débarquer dans un nouveau quartier, le dernier de cette jolie journée.
Pont rouge et beige, typique ! Petit canal (malheureusement en cours de nettoyage). Déjà quelques particularités et un sentiment de bien être.

41 abord coin adoré

 

On s'enfonce un peu plus, et là je confirme que j'apprécie grandement, et ce sans peine. Surplombant légèrement la ville, une vue ultra dégagée, des teintes chaleureuses (oui pas sans rappeler la Ville Rose, mais c'est pas la raison !), où le blanc du ciel ne me dérange plus vraiment.

44 vue dégagée

 

Et bien sûr, la touche qui achève de me convaincre (au cas où), le canal ici encore, traversant des espaces de verdure, possédant quelques péniches, et longeant des bâtiments dont aucun anachronisme ne vient briser le tableau.

46 arbre canal

 

Cet espace a été choisi par Alex, fils de Marie-France, lors de son mariage. Je peux facilement comprendre ce choix ! (Bon en plus, il vivait apparemment dans le quartier...)


Pour l'heure, c'est le temps d'un lunch. On s'arrête dans un restaurant/pub à côté. Bilan plutôt positif sur cette ville. Si je devais y vivre, j'éviterai les coins dont le ciel est obturé par des façades, mais c'est agréable de s'y balader.
Ah, puis paraît qu'il y a plusieurs lieux de culture, cinéma mais aussi théâtres. Différentes tailles, différents types de production. Cool !

Pour le retour, on prend le tramway ; les transports en commun peuvent être un élément important ! Marcher m'a toujours plu, tester le tram a été marrant. Déjà, la station est jolie.

42 station tramway pont couvert

 

Ahah, oui, encore un pont couvert et vitré. Histoire de changer un peu. 
Arrivé à l'arrêt, deux voies de tram, et un plan avec 4 ou 5 lignes. Non, cette station n'est pas que sur une des lignes. Pas de panneau indiquant les directions, comment se repérer ? On trouve sur le plan où on veut aller, on voit la direction à prendre. Un tram arrive, et c'est grâce au terminus indiqué sur le train qu'on suppose être du mauvais côté. Traversée des voies, et hop, juste arrivant dans l'autre sens un tram avec la bonne direction. Ouf !

57 tramway

 

Oui, ça à l'air d'être un casse-tête ! Ou une habitude à prendre, je suppose. Comme les transports parisiens qui m'ont toujours fait flipper...
Enfin bref, on y est. On se déplace tranquillement vers la gare ferrovière. Elle m'avait bien surprise à l'arrivée. Géante, dans le genre de Paris ici aussi. Rien que la taille du panneau d'affichage... 

58 gare

 

Et tous ces gens courant, marchant, buvant, mangeant, entre boulot et loisirs, quotidien et vacances... Je crois que les aéroports et les gares sont des endroits où je pourrai me poser juste pour observer la vie défiler. Le métro (train et tram aussi d'ailleurs) sont de chouettes espaces pour admirer les différences et ressemblances, les particularités de l'humanité.


ANYWAY ! Conclusion sur la ville : des coins peuvent rappeler la France, d'autres coins rappeler ailleurs, on se sent tout de même en Angleterre.

Et voilà comment était mon samedi à Manchester, sur les conseils et la participation de Marie-France. Merci pour cette expérience !